Translate

dimanche 10 juin 2012

Le songe de Jacob (Gn 28, 10-22)

Jacob quitte Bersabée pour se rendre à Harân. Sur le chemin, il s'arrête à la tombée de la nuit pour se reposer. Il prend une pierre pour appuyer sa tête et s'endort en ce lieu. Il a un songe : il perçoit une échelle dressée sur la terre dont le sommet touche le ciel, et sur laquelle des anges montent et descendent.


Yahvé, qui se tient devant lui, lui fait cette promesse: "Je suis Yahvé, le Dieu d'Abraham ton ancêtre et le Dieu d'Isaac. La terre sur laquelle tu es couché, je la donne à toi et à ta descendance. Ta descendance deviendra nombreuse comme la poussière du sol, tu déborderas à l'occident et à l'orient, au septentrion et au midi, et tous les clans de la terre se béniront par toi et par ta descendance. Je suis avec toi, je te garderai partout où tu iras et te ramènerai en ce pays, car je ne t'abandonnerai pas, que je n'aie accompli ce que je t'ai promis"(versets 13-15). 

A son réveil, Jacob réalise que Yahvé était en ce lieu sans qu'il le sache. Cette prise de conscience lui fait peur. Il se dit que ce lieu est redoutable, il n'est rien de moins qu'une "maison de Dieu" et la "porte du ciel". Jacob prend la pierre sur laquelle il avait posé sa tête et la dresse comme une stèle, tout en l'enduisant d'huile sur son sommet. A ce lieu, il donne le nom de Béthel (la ville se nommait auparavant Luz).

Jacob fait ensuite ce voeu : si Dieu est  vraiment avec lui, il s'attend à ce qu'Il pourvoie à ses besoins et lui permette de rentrer chez son père sans danger. Alors il pourra admettre que Yahvé est son Dieu et que la pierre dressée à Béthel sera la maison de Dieu. Il promet, pour tout ce qu'il recevra de Dieu, de lui payer fidèlement la dîme.

Ce texte mélange si étroitement les sources de tradition Yahviste et Élohiste qu'il est difficile des les différencier. L'échelle qui monte au ciel laisse place à un escalier qui n'est pas sans rappeler le symbole mésopotamien des ziggurât.



Le sanctuaire de Béthel est rehaussé par l'annonce de la promesse de Dieu à Jacob et la reconnaissance par celui-ci de son Dieu.  Plusieurs Pères de l"Église ont vu dans l'échelle de Jacob l'image de la Providence que Dieu exerce sur la terre par l'entremise de ses Anges. Pour d'autres, elle préfigure la venue du Messie en raison du lien établi entre le ciel et la terre


 


1 commentaire:

  1. La terre que Dieu avait dit à jacob d,y retourner et c,est la même terre de l,accomplissement de la promesse de Dieu à jacob?

    RépondreSupprimer